Sélectionner une page

QUE TROUVER SUR CE SITE…

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur 

Syndrome POTS

(STOP en français)

base de connaissance

Slider

De quoi parle-t-on ?

Le Syndrome de Tachycardie Orthostatique Posturale (STOP) ou (POTS en anglais) est un trouble du système nerveux autonome.
Il affecte la fréquence cardiaque, la dilatation des vaisseaux sanguins, la mise en commun du sang, le mouvement de la nourriture dans le système digestif et la température du corps.

Définition Wikipédia:   Le syndrome de tachycardie orthostatique posturale (ou POTS ; en anglais : Postural orthostatic tachycardia syndrome, POTS) est une condition de dysautonomie (déréglement global du système neurovégétatif), et plus précisément d’intolérance orthostatique, pour laquelle un changement de la position allongée à une position verticale provoque une augmentation anormalement élevée de la fréquence cardiaque, appelée tachycardie. Plusieurs études montrent une diminution du débit sanguin cérébral en raison d’une circulation sanguine cérébrale systolique et diastolique diminuée en vitesse de respectivement 44 % et 60 %. Les patients souffrant de POTS éprouvent ainsi des difficultés à maintenir l’homéostasie lors d’un changement de position, comme se déplacer d’une chaise à l’autre. Beaucoup d’entre eux connaissent aussi ces symptômes en position allongée ou sans même faire le moindre mouvement.

Symptômes
Les symptômes ont des niveaux de gravité différents selon les patients, pouvant même se révéler totalement invalidants pour certains, les empêchant d’avoir un travail (ou d’aller à l’école pour les enfants).
Parmi ces symptômes, on peut retrouver :

  • des étourdissements (ou pré-syncope), voire une syncope,
  • une intolérance à l’effort,
  • une fatigue pouvant être associée avec une somnolence diurne,
  • une soif excessive (polydipsie),
  • sensation de tête légère,
  • obnubilation de la conscience,
  • vision floue,
  • asthénie,
  • tachycardie,
  • nausée,
  • tremblement,
  • insomnie,
  • vision du tunnel,
  • hypotension artérielle et hypertension artérielle.

D’autres symptômes liés à l’hypoperfusion des tissus et des organes ainsi qu’à la dysautonomie provoquent également d’autres symptômes, parmi lesquels des maux de tête, des douleurs thoraciques, des acouphènes, une dyspnée ou des tremblements (hypoperfusion) et autres symptômes gastro-intestinaux additionnels (dysautonomie).
Le tout peut avoir comme conséquence une baisse de la qualité de vie.
L’examen clinique peut montrer une cyanose et une froideur des jambes et des pieds.